Berlin 00:00:00 London 00:00:00 New York 00:00:00 Chicago 00:00:00 Los Angeles 00:00:00 Shanghai 00:00:00
members login here
Region
Country / State
City
Genre
Artist
Exhibition

Air de Paris: THOMAS BAYRLE | MRZYK & MORICEAU - 20 Apr 2012 to 26 May 2012

Current Exhibition


20 Apr 2012 to 26 May 2012

Air de Paris
32, rue Louise Weiss
FR - 75013
Paris
France
Europe
T: +33 (1) 4423 0277
F: +33 (1) 5361 2284
M:
W: airdeparis.com











Thomas Bayrle
12


Artists in this exhibition: Thomas Bayrle, MRZYK & MORICEAU


THOMAS BAYRLE

Thomas BAYRLE a toujours cité son expérience dans une usine de tissage comme le détonateur formel de sa pratique artistique. Les entrelacs de fil, le motif de la chaîne de montage ont résonné avec la communication de masse, l’industrialisation de l’Europe des années 60 puis celle que connaît actuellement la Chine. Les fils sont devenus réseaux autoroutiers, les motifs apparaissant à la faveur de l’accumulation d’éléments de nature différente. Mais toujours le tout se retrouve dans la partie, par un isomorphisme permanent, kaléidoscopique et vertigineux.

Pour sa seconde exposition à Air de Paris, Thomas BAYRLE présente des œuvres de différentes époques, rarement voire jamais montrées, ou alors très récentes.
Ainsi deux des rares peintures qu’il ait réalisées (1978, 1980) : peintes, repeintes… non finies car impossible à finir par nature. Dans la peinture de grand format Putzen, les voitures, répétées, multipliées font apparaître le terme allemand pour car-wash, mais donnent surtout lieu à la représentation d’un« rêve de voiture ».
Dans les grandes œuvres en cartons tissés de la série chinoise (2005), les entrelacs de carton forment des caractères chinois qui entrent en résonnance avec l’image sérigraphiée. Forme et fond aboutissent à une paradoxale union.
Enfin, les œuvres les plus récentes, de la série Agnus Dei, entrelacs d’autoroutes devenant autant de portées pour des partitions de chants monastiques du Moyen-âge, retrouvent l’inspiration mystique de ses grands collages de 1985 montrés ici pour la première fois : les reliques de photographies de motifs urbains donnent lieu à des grandes roses épanouies, qui rappellent la méditation d’Angélus Silésius « La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu’elle fleurit… » L’exposition met ainsi en évidence la portée métaphorique de cette expérience fondatrice de l’usine de tissage, ainsi que la dimension spirituelle que, dès le départ, et paradoxalement, il a lui toujours associé. En effet, la monotonie de la chaîne de montage renvoie pour lui à celle de l’expérience mystique , et pas seulement à celle du consumérisme et de la communication de masse.
Voitures, autoroutes, villes, motifs : autant d’éléments d’une même chaîne de montage. Le matérialisme historique tout autant que les plus grands mystiques l’ont toujours affirmé : tout est dans tout.

Né en 1937 à Berlin, Allemagne. Vit et travaille à Francfort, Allemagne.
Artiste séminal de la scène artistique allemande, Thomas BAYRLE a eu de nombreuses expositions à travers le monde depuis les années soixante, incluant la Documenta III et IV. Récemment le MACBA de Barcelone, le MAMCO et le Museum Ludwig de Cologne lui ont consacré des expositions personnelles (2008 et 2009). Il a participé à la Biennale de Venise (Fare Mundi, 2009).
Ses œuvres ont été acquises par de prestigieuses collections publiques (Museum für Moderne Kunst, et Städelmuseum, Frankfurt am Main, Museum Ludwig, Köln, MOCA, Los Angeles, Frac Limousin, Limoges et FNAC, Puteaux) et privées.


MRZYK & MORICEAU
Poppies are also Flowers 3/4

On ne sait pas toujours quelles sont les conséquences de nos actes et l’on pense plus facile de prévoir des effets de cause / conséquence plus quotidiens. Les dessins et sculptures de MRZYK & MORICEAU reposent sur la réfutation de ces deux présuppositions. De là naît le doute sur la fonction même du regard, qui, s’il constate juste, croit pourtant toujours prévoir. Mais voir, justement, ce n’est pas toujours re-voir. C’est là la raison des délices que nous éprouvons à découvrir une nouvelle œuvre du duo, cette fois la troisième de leur série d’interventions dans la vitrine de la galerie.

Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau collaborent depuis 1998. Lors de ces dernières années ils ont réalisé de nombreuses expositions personnelles (Ratio 3, Los Angeles ; La Caixa, Barcelone ; Villa Arson, Nice..) et collectives (Chapelle du Genêteil, Château-Gontier ; le Crédac, Ivry-sur-Seine ; Loftprojekt ETAGI, Saint-Petersbourg ; Bétonsalon, Paris…). Les œuvres de Mrzyk et Moriceau sont dans de nombreuses collections privées françaises et américaines, privées et publiques, ainsi le FNAC, les FRAC Poitou Charentes, Pays de la Loire, Ile-de-France, du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, du MoMA, New-York et du LACMA, Los Angeles. Ils ont réalisé par ailleurs des clips pour Air et Sébastien Tellier. Leur nouveau site internet 1000dessins.com est actuellement en ligne.

-

Thomas BAYRLE has always cited his time working in a weaving plant as the formal trigger for his practice as an artist. For him the traceries of thread and the assembly line motif tie in with mass communication, the industrialisation of Europe in the 1960s and the similar process China is now undergoing. The threads have become freeway networks and the motifs are shaped by an accumulation of distinct elements; but the whole is always present in the part, the driving force being a full-time, dizzyingly kaleidoscopic similarity of form.

For his second Air de Paris show, Thomas BAYRLE is presenting works from the past that have rarely or never been exhibited, together with very recent pieces.
Among the former are two pictures from 1978 and 1980, painted and repainted – but unfinished because by their very nature they cannot be finished. In the large-format Putzen endless repetitions of cars form the German word for "car wash", but what they primarily offer is a kind of "car dream".
In the big woven cardboard works from his Chinese series of 2005, the interlacings crystallise as Chinese characters that chime with the silkscreened image in a paradoxical but accomplished union of form and content.
In the most recent works, from Bayrle's Agnus Dei series, intertwined freeways morphed into staves for medieval monastic chants signal a return to the mystical inspiration of the big collages of 1985, shown here for the first time: remnants of photographs of urban motifs give rise to big, full-blown roses reminiscent of Angelus Silesius's "The rose is without why; she blooms because she blooms." And so the exhibition foregrounds the metaphorical reach of that foundational factory experience, together with the spiritual dimension so paradoxically associated with it from the very outset. For him the monotony of the assembly line conjures up not just consumerism and mass communication, but also the mystical experience.
Cars, freeways, cities, motifs: all of them come together on the same assembly line. Historical materialism – just like the great mystics – has always insisted that everything is part of everything else.

Born in Berlin in 1937. Lives and works in Frankfurt.
A seminal figure on the German art scene, Thomas Bayrle has been exhibiting around the world since the 1960s, notably at Documenta III and IV. Recently MACBA in Barcelona, MAMCO in Geneva and Museum Ludwig in Cologne have organised solo showings of his work (2008, 2009). He also exhibited at the Venice Biennale in 2009.
His works have been acquired by prestigious private collectors and such leading institutions as the Museum für Moderne Kunst and the Städel Museum in Frankfurt; Museum Ludwig, Cologne; MOCA, Los Angeles; the Limousin Region Contemporary Art Collection in Limoges; and the National Contemporary Art Collection in Puteaux, France.


MRZYK & MORICEAU
Poppies are also Flowers 3/4

We do not always know what the consequences of our actions are, and it seems easier to predict more ordinary everyday cause/consequences effects. The drawings and sculptures by MRZYK & MORICEAU are based on a refutation of these two preconceptions. The outcome is doubt as to the actual business of seeing: it might get things right, but it always thinks of itself as foreseeing. But seeing is not always re-seeing. Which explains our pleasure in discovering a new work by this duo, the third of their contributions to the Air de Paris vitrine.

Petra Mrzyk and Jean-François Moriceau have been collaborating since 1998. During these last years they have had many individual exhibitions (Ratio 3, Los Angeles ; La Caixa, Barcelone ; Villa Arson, Nice..) as well as group shows (Chapelle du Genêteil, Château-Gontier ; le Crédac, Ivry-sur-Seine ; Loftprojekt ETAGI, Saint-Petersbourg ; Bétonsalon, Paris…). The works of Mrzyk et Moriceau are in many french and american collections, both public and private, such as FNAC, les FRAC Poitou Charentes, Pays de la Loire, Ile-de-France, and the Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, du MoMA, New-York et du LACMA, Los Angeles. They have also made music videos for Air and Sébastien Tellier


AIR DE PARIS
32 rue Louise Weiss 75013 Paris
T. +33 (0)1 44 23 02 77
F: + 33 (0)1 53 61 22 84
www.airdeparis.com

Air de Paris






SIGN UP FOR NEWSLETTERS
Follow on Twitter

Click on the map to search the directory

USA and Canada Central America South America Western Europe Eastern Europe Asia Australasia Middle East Africa
SIGN UP for ARTIST MEMBERSHIP SIGN UP for GALLERY MEMBERSHIP